2018

Rapport de gestion


Télécharger le pdf
L’exercice a été marqué par un dynamisme des activités de presse et d’édition jeunesse, la poursuite des investissements autour du développement de l’audience, du digital, et de la recherche de nouvelles offres éditoriales de La Croix, le lancement de nouvelles offres comme le magazine Tempo Santé, et l’expérimentation sur de nouveaux marchés à l’international.

En France, à travers sa filiale Bayard Éditions, Bayard a pris en septembre 2017 le contrôle à 100 % des Éditions Tourbillon, éditeur de livres pour la petite enfance et enfance qu’elle détenait à 42,5 %. Tourbillon édite une soixantaine de nouveautés chaque année et réalise une part importante de son chiffre d’affaires aux États-Unis sous le label Twirl.

Suite au partenariat avec le fonds d’investissement sino-américain Trustbridge, les premières ventes des livres jeunesse édités en Chine connaissent un démarrage prometteur.

Par ailleurs, l’activité a été impactée par le repli de la publicité et le recul des diffusions des publications du marché chrétien.

L’environnement de la presse en France a été marqué par la fragilité de son système de distribution et de la situation financière de Presstalis. Un plan de sortie de crise a été finalisé en mars 2018 en concertation avec les pouvoirs publics et les éditeurs afin d’engager la transformation de Presstalis et celle de la filière, et d’en financer sa mise en œuvre. Le plan de financement prévoit une contribution des éditeurs à hauteur de 2,25 % de leur chiffre d’affaires pendant 5 ans. Pour le groupe, le montant représente 4 millions d’euros et a été versé en totalité en mars 2018 sous la forme d’une avance en compte courant bloquée auprès des Coopératives. Cette avance, qui a été intégralement dépréciée dans les comptes, pèse à la fois sur la trésorerie et sur le résultat du groupe.

Rapport RSE


Télécharger le pdf

Le groupe Bayard est éditeur de presse, livres et produits numériques (contenus, sites, applications). Accessoirement, il propose ou recommande des services et organise des manifestations ou événements en rapport avec son activité éditoriale. Il commercialise sa production, la diffuse (numérique, livre adulte en France) mais sous-traite sa fabrication (dont l’impression) et sa distribution. Bayard est en raison même de ses finalités un éditeur très sensible aux enjeux et problématiques RSE (Responsabilité Sociale/Sociétale et Environnementale) qui sont régulièrement, précisément et abondamment traités sur ses différents supports avec une approche pédagogique et en accordant une large place au débat.

L’audience des supports (environ 100 millions d’objets presse et livre papier vendus chaque année, environ 50 millions de pages web vues par mois) auprès de plusieurs dizaines de millions de lecteurs/internautes dans le monde, la confiance qu’ils inspirent, et certaines prises de position dans le débat public (voir infra, actions de partenariat) ou dans le cadre professionnel, font de Bayard un acteur singulier et agissant en matière de RSE.

En outre, Bayard promeut depuis longtemps des initiatives portées par des hommes et des femmes qui inventent pour demain un monde plus juste et écologiquement responsable. Les partenariats et soutiens de toutes formes de Bayard dans ce domaine sont très nombreux chaque année. Ne sont mentionnés ci-après, pour l’exercice 2017-2018, que ceux qui, initiés il y plusieurs années, ont continué de se développer (ex : Héros de Notre temps, J’aime ma planète – Mois vert) ou ceux qui, en raison de circonstances particulières, ont mobilisé fortement des équipes et/ou des moyens significatifs.


2017

Rapport de gestion


Télécharger le pdf

L’exercice 2016-17 a été marqué par un dynamisme commercial retrouvé pour Bayard Éditions après un changement de diffuseur en janvier 2016, le lancement en janvier de la nouvelle version de BayaM, plateforme multisupports destinée aux enfants de 3 à 10 ans, et le maintien d’une politique soutenue de recherche et développement et des investissements technologiques.

Le groupe a finalisé le 1er juin 2017 un accord de partenariat avec la CRER pour un rapprochement des activités d’édition et de diffusion de catéchèse, donnant naissance à une société commune CRER-BAYARD.

Rapport RSE


Télécharger le pdf

Bayard est éditeur de presse, livres et produits numériques (contenus, sites, applications) et accessoirement fournisseur de services en rapport avec son activité éditoriale. Il commercialise sa production, la diffuse (numérique, livre adulte en France) mais sous-traite sa fabrication (dont l’impression) et sa distribution.

Bayard est en raison même de ses finalités un éditeur très sensible aux enjeux et problématiques RSE (Responsabilité Sociale/Sociétale et Environnemental) qui sont régulièrement, précisément et abondamment traités sur ses différents supports avec une approche pédagogique et en accordant une large place au débat.

L’audience des supports (environ 100 millions d’objets presse et livre papier vendus chaque année, environ 50 millions de pages web vues par mois) auprès de plusieurs dizaines de millions de lecteurs/internautes dans le monde, la confiance qu’ils inspirent, et certaines prises de positions dans le débat public (voir infra actions de partenariat) ou dans le cadre professionnel, font de Bayard un acteur agissant et singulier en matière de RSE. En outre, Bayard promeut depuis longtemps des initiatives portées par des hommes et des femmes qui inventent pour demain un monde plus juste et écologiquement responsable.

Les partenariats et soutiens de toutes formes de Bayard dans ce domaine sont très nombreux chaque année. Ne sont mentionnés ci-après, pour l’exercice 2016-2017, que ceux qui, initiés il y plusieurs années ont continué de se développer (ex : Héros de Notre temps, Mois vert) ou ceux qui, en raison de circonstances particulières, ont mobilisé fortement des équipes et/ou des moyens significatifs.


2016

Rapport de gestion


Télécharger le pdf

Le groupe a quitté au 1er janvier 2016 la logistique de la Sofedis, filiale du groupe Madrigall, pour la diffusion-distribution de Bayard Éditions, et rejoint celle d’Hachette Livre, qui commercialisait déjà le catalogue d’Éditions Milan.

Le groupe a créé en France une direction des Terrains du marché chrétien, visant à permettre de réinvestir les territoires, en réaffirmant sa proximité aux publics et en structurant ses différents canaux de vente. Cette cellule est chargée de l’intégration de la diffusion des livres Bayard auprès des librairies religieuses.

Bayard et la Française REM, propriétaire de l’immeuble Minéralis, qui abrite notamment Bayard Presse et Bayard Éditions à Montrouge, sont convenus fin juillet 2015 de renouveler le bail pour une durée de 7 ans.

Milan a déménagé sur un nouveau site à Toulouse en mars 2016. Le groupe affiche au 30 juin 2016 un chiffre d’affaires et une marge opérationnelle stables, et un résultat net positif de 3,1 M€, après 1,4 M€ en 2014/15.

Rapport RSE


Télécharger le pdf

Bayard est en raison même de ses finalités un éditeur très sensible aux enjeux et problématiques RSE (Responsabilité Sociale/Sociétale et Environnementale) qui sont régulièrement, précisément et abondamment traités sur ses différents supports avec une approche pédagogique et en accordant une large place au débat.

L’audience des supports (environ 100 millions d’objets presse et livre papier vendus chaque année, environ 50 millions de pages web vues par mois) auprès de plusieurs dizaines de millions de lecteurs/internautes dans le monde, la confiance qu’ils inspirent, et certaines prises de positions dans le débat public (voir infra actions de partenariat) ou dans le cadre professionnel, font de Bayard un acteur agissant et singulier en matière de RSE. En outre, Bayard promeut depuis longtemps des initiatives portées par des hommes et des femmes qui inventent pour demain un monde plus juste et écologiquement responsable.

Les partenariats et soutiens de toutes formes de Bayard dans ce domaine sont très nombreux chaque année. Ne sont mentionnés ci-après, pour l’exercice 2015-2016, que ceux qui, initiés il y plusieurs années ont continué de se développer (ex : Héros de Notre temps, Mois vert) ou ceux qui, en raison de circonstances particulières, ont mobilisé fortement des équipes et/ou des moyens significatifs : ex le « Sommet des consciences », mobilisation autour la COP 21 (décembre 2015) par exemple.


2015

Rapport de gestion


Télécharger le pdf

Le groupe Bayard évolue dans un environnement économique de la presse toujours fragile, particulièrement en Europe.

L’exercice a été marqué par l’acquisition aux États-Unis via la filiale Bayard Inc des actifs de la société Peter Li, éditrice de matériel pédagogique d’éveil à la foi (Pflaum) et de magazines religieux. Ce rachat s’inscrit dans une stratégie de développement international du catalogue religieux de Bayard.

Le Groupe a par ailleurs poursuivi sa stratégie de croissance de l’audience numérique auprès des parents et des familles avec le rachat du site Notrefamille.com, qui fait suite aux acquisitions des sites Enfant.com et Familiscope.fr. Bayard a également pris une participation dans Tralalère, créateur de contenus numériques destinés aux réseaux éducatifs, pour renforcer son offre pédagogique digitale. D’autres initiatives ont été prises au cours de l’année 2014/15, comme le lancement de plusieurs publications Notre Temps Santé, Prions en Église Afrique, de nouveaux héros pour le jeune public, de nouveaux services numériques comme Urbi&Orbi.

En mai 2015, le groupe a annoncé sa décision de quitter au 1er janvier 2016 la logistique de la Sofedis, filiale du groupe Madrigall, pour la diffusion-distribution de Bayard éditions, pour rejoindre celle d’Hachette Livre, qui commercialise déjà le catalogue d’éditions Milan.

Le groupe affiche au 30 juin 2015 un chiffre d’affaires et une marge opérationnelle en croissance, et un résultat net positif de 1,4 M€, après une perte de – 0,9 M€ en 2013/14. La croissance des ventes au numéro, les bonnes performances de la publicité, un recul moins marqué des diffusions abonnement, la consolidation des résultats de l’édition, le développement des activités digitales ainsi que les efforts de rationalisation et la croissance externe ont contribué à ce résultat positif, dégagé malgré la hausse structurelle des coûts postaux et des coûts de restructuration et exceptionnels importants.


2014

Rapport de gestion


Télécharger le pdf

Le groupe évolue dans un environnement économique dégradé, dans lequel la presse écrite française souffre particulièrement. L’étude de la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) du ministère de la Culture et de la Communication montre qu’en 2013 le chiffre d’affaires global (8,255 milliards d’euros) de la presse recule pour la sixième année consécutive, de 5,3 % par rapport à 2012. Fait notable, par catégorie de recettes, le repli touche pour la première fois les recettes d’abonnement.

Le marché des ventes au numéro, en cumul sur un an à fin juin 2014, est en retrait de 7 % en volume, de 4 % en valeur pour les publications, avec des performances négatives pour toutes les familles [Source : Presstalis]. Les recettes publicitaires de la presse magazine enregistrent sur la période un repli de 10,6 %, et celles de la Presse Quotidienne Nationale (PQN) reculent de 7,9 % [Source : Netindex].

A fin juin 2014, le marché du livre est en retrait ; seul celui de la jeunesse est en progrès sur les douze derniers mois, de 6,8 % en valeur et de 2,1 % en volume, les ventes étant portées par des effets conjoncturels ou de mode.

Aux États-Unis, la diffusion totale est en baisse de 1,9 % sur le semestre pour les magazines destinés aux consommateurs. Les abonnements payés affichent un recul de 1,8 % tandis que les ventes au numéro ont chuté de 11,9 %, et les éditions numériques continuent leur croissance.

Au Canada, l’ensemble de la diffusion est en repli de 4,8 % sur le premier semestre 2014. On note une augmentation de la vente au numéro de 3 % tandis que les abonnements payés sont en diminution de 10,1 % [Source : Alliance for Audited Media].