> Le Groupe / Informations financières
Augmenter le texte
Diminuer le texte Imprimer Envoyer par mail

RAPPORT ANNUEL 2015-2016 - Groupe Bayard

RAPPORT ANNUEL DE GESTION DU GROUPE BAYARD
Exercice 2015 - 2016


Faits marquants de l'exercice

Le groupe a quitté au 1er janvier 2016 la logistique de la Sofedis, filiale du groupe Madrigall, pour la diffusion-distribution de Bayard Editions, et rejoint celle d’Hachette Livre, qui commercialisait déjà le catalogue d’Editions Milan. Le groupe a créé en France une direction des Terrains du marché chrétien, visant à permettre de réinvestir les territoires, en réaffirmant sa proximité aux publics et en structurant ses différents canaux de vente. Cette cellule est chargée de l’intégration de la diffusion des livres Bayard auprès des Librairies religieuses.

Bayard et la Française REM, propriétaire de l’immeuble Minéralis, qui abrite notamment Bayard Presse et Bayard Editions à Montrouge, sont convenus fin juillet 2015 de renouveler le bail pour une durée de 7 ans. Milan a déménagé sur un nouveau site à Toulouse en mars 2016.

Le groupe affiche au 30 juin 2016 un chiffre d’affaires et une marge opérationnelle stables, et un résultat net positif de 3.1 M€, après 1.4 M€ en 2014/15.

RÉSULTATS

Chiffre d’affaires consolidé

Le chiffre d’affaires consolidé de l’exercice s’élève à 354.4 M€, contre 353.2 M€ en 2014/2015, soit une progression de 0.3%.

Les sociétés françaises contribuent au chiffre d’affaires à hauteur de 289.2 M€ contre 288.7 M€ en 2014/2015, progressant ainsi de +0.2%. Le chiffre d’affaires des sociétés étrangères s’élève à 65.2 M€ et affiche une progression de 1.1% par rapport à 2014/2015.

Le chiffre d’affaires bénéficie d’un effet change de +1.7 M€. A change constant, ce dernier reste stable.

Le chiffre d’affaires diffusion presse, à 242.2 M€, est en retrait de 0.5% à données comparables, sous l’effet du repli des portefeuilles abonnés de la presse adulte. Les ventes au numéro du groupe augmentent de 1.6% notamment celles de Milan Presse suite au développement des licences.

Ces indicateurs sont à comparer avec les ventes de journaux et magazines du secteur de la presse, qui, en France, poursuivent leur repli avec une évolution en volume de -2.9% sur la presse magazine et -1.6% sur la pression quotidienne nationale [Source : OJD].

Les revenus publicitaires du groupe (8% du chiffre d’affaires total) sont en retrait de 0.7% à données comparables. Ils sont stables en France à -0.3%, dans un marché de la presse pourtant en repli par rapport à l’exercice précédent de 5.0% pour les quotidiens et de 6.3% pour les magazines [Source : IREP].

Les ventes de livres du groupe progressent de 1.7%  sur la période à données comparables.

Les ventes de produits et services numériques progressent de 9%, et représentent 2.5% du chiffre d’affaires consolidé.

RĂ©sultats